AccueilPortailFAQRechercherLes bonus du forumS'enregistrerConnexion


Partagez|

Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Luna

avatar
Féminin
Race : Oparia
Age : 20
Ville : Aerith
Ame : Faible
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau: 29
Vie:
220/290  (220/290)
Etat :







MessageSujet: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 19 Mai - 14:57
Hrp Précédemment : http://www.thoawin.com/t1594-umia-fete-son-depart-a-l-aventure


Le groupe arriva enfin en vue d’Aerith. Ils ne perdirent pas de temps et arrivèrent à la gare et ce qu’il y trouvait les foudroya sur place surtout Luna qui guidait le groupe. La gare était fermée pour cause de travaux.
Pourtant d’aspect extérieur rien en montrait que la voie de chemin de fer ou le bâtiment était en rénovation.

- C’est pas possible,
cria Luna énervée.

Ils auraient fait tout ce chemin pour rien… elle refusait de le croire. C’était impossible ils DEVAIENT prendre à tout prix ce train.
Luna frappa à la porte du guichet, sans réponse.
Courroucée elle s’assied sur la pierre bleu du perron. Ce serait-elle trompée ? Aurait-elle prix la mauvaise direction… Non… sans nul doute possible c’est bien au train quelle devait se rendre.
En elle-même ce que Luna s’apprêtait à dire ne l’enchantait pas du tout. Faire tout ce trajet à pied, il en avait pour plusieurs semaines. Bien qu’Umia montrait des signes de résistance, elle était plutôt frêle et un long chemin pareil ne serait pas de tout repos.
Et puis il ne fallait pas se mentir, Luna n’avait aucune envie de se faire un marathon d’endurance.
Elle réfléchit à toute allure mais rien ne vient. Ils ne pouvaient tout de même pas attendre bêtement là qu’un miracle leur tombe sur la tête.
Abricot semblait montrer quelques signes d’agacement devant la situation quand leur miracle qu’il attendait arriva sous forme d’un cheminot.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com/
Zabriel

avatar
Race : Non-incarné
Ame : Faible
Messages : 3







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 19 Mai - 15:38
Un homme habillé de cuir portant sur sa tête une drôle de paire de lunette s’avança.

- V…v…vous cherchez quel…quel…quelque chose ? bégaya-t-il.

- Depuis quand le train est il en travaux ?

- Nous ne s....s....sommes pas vraiment en trav...aux, en fait… La dernière f...f...fois que j’ai fait la traversée… A au fait je suis le cheminot, et le c....c.....conducteur aussi, ça vous fera 135 G.

- COMBIEN !!!
demandèrent en cœur les 3 aventuriers.

Luna ne lui laissa pas le temps de répondre et reprit.

- Vous nous disiez ne pas être en travaux ? Que vous est-il arrivé ?

- Ils nous ont at...at...attaqués. Les c...c...caca...cavaliers des ténèbres. Ils nous empêchent de paaaaaaaaaaaaassé par tous les moyens… Ils s...s....s......Sont forts. Il termina sa phrase difficilement, sur son visage on pouvait lire le dépit de sa situation.

- Qui sont-ils ses cavaliers des ténèbres ?

Zabriel sursauta.

- Ils sont le mal inc....c...arné, une troupe de 4 hommes chevau.....ch...ch...chant des chevaux noirs comme la nuit. Je ne s.....s......s.....sais pas ce qu’il che....rche, mais ils attaquent mon train a a a a a à chaque passage… je ne sais plus quoi faire….


Luna se retourna vers ses camarades et s’adressa à eux à voix basse… Elle avait un plan. Avant même que ses amis n’acquisse ou pas son idée, Luna s’adressa au cheminot.

- Monsieur, si nous vous aidons à vous débarrassez de ces hommes, nous conduiriez-vous à Kark'en ? Et cela gratuitement ?

- La ville des Golems ? Mais pour....quoi ?

- La raison de notre voyage ne vous regarde pas monsieur, accepteriez-vous mon offre ?


Le cheminot sembla hésiter très longtemps avant de donner sa réponse. Il observa attentivement les gens face à lui. Il semblait ne pas être très puissant… ils ne tiendront pas très longtemps face aux cavaliers des ténèbres…
Revenir en haut Aller en bas
Abricot

avatar
Masculin
Race : Oëna
Age : 19ans
Ville : Al'Winak
Ame : Faible
Messages : 1589

Feuille de personnage
Niveau: 50
Vie:
560/560  (560/560)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 19 Mai - 21:58
Encore, encore et encore de la marche ! Abricot commençait à avoir des jambes en béton, il ne faisait que marcher depuis quelques temps. Heureusement, ils étaient enfin arrivé et la gare semblait fermée. L'Oëna grommela quelques jurons, il mourrait d'envie de découvrir le train et d'explorer les territoires ennemis, cela semblait compromis.
Le cheminot vint leur expliquer le problème, il semblait d'une grande timidité et son bégaiement était à la limite du supportable. Il marmonna une histoire de travaux et de cavaliers des ténèbres. C'était étrange, pendant qu'il parlait, Abricot ressentait une pointe d'attraction. Le cheminot semblait légèrement émoustillé par Luna ou Umia, ce qui fit sourire Abricot.
A la fin du récit du cheminot, il attrapa l'Oparia et l'Adonan par le bras et les amena à l'écart pour leur faire part de son plan.
-Bon, nous devons convaincre ce foutu personnage, et j'ai eu une idée pour ça. Il semble légèrement attiré par l'une de vous deux, ses hormones semblent être en ébullition, autant saisir cette chance, qu'en pensez-vous ? A mon avis, c'est...
Abricot jeta un coup d’œil au cheminot qui détourna les yeux dès qu'il fut en contact des siens.
-...moi. Changement de plan, je passe à l'action. Inutile de vous dire que c'est la première fois que je fais ça, alors s'il vous plait, s'il accepte d'ouvrir la gare, ne me laissez plus seul avec lui...
Le jeune homme inspira un bon coup et se tourna, tout sourire, vers Zabriel. Il avança d'un pas sûr et posa sa main sur le mur, juste à côté du cheminot. Ni l'un, ni l'autre ne se fixaient dans les yeux. Pour Abricot, voici la première étape : jouer la carte de la timidité.
-Vous savez, Monsieur...Je sais que vous ne me connaissez pas, ni moi, ni mes amis, mais je peux vous assurer que nous pouvons faire face à ces cavaliers des ténèbres. Nous ne sommes pas de simples aventuriers, je suis d'ailleurs niveau cinquante, je sais me défendre, je vous assure.
A ces mots, il fixa le cheminot dans les yeux avec une sincérité presque sincère (c'est pour dire.) Il n'aimait pas manipuler les gens comme ça mais il n'avait pas vraiment le choix. A l'aide de son empathie, il dégagea une onde de bienfaisance afin de convaincre encore plus facilement le cheminot.
-Nous avons vraiment besoin de prendre ce train, vous comprenez, j'en suis sûr...S'il vous plait, laissez nous monter à bord, nous pourrons mettre un terme à ces attaques, j'en suis sûr. Ayez confiance en moi...euh, en nous !
Tout en parlant, il attrapa alors sa main qu'il relâcha rapidement tout en le fixant dans les yeux.
-Oh pardon, je...je...je ne sais pas ce...ce qui m'a pris ! Veuillez m'excuser...Je...Je vous laisse à votre réflexion...
Abricot baissa les yeux et essaya tant bien que mal de rougir en retenant sa respiration : c'était pitoyable. Il retourna vers Luna et Umia d'un pas timide sans regarder le cheminot. Selon son empathie, son petit manège avait marché, mais rien n'était sûr.
-J'ai honte ! Tellement honte ! Ce n'est pas un truc que je risque de refaire un jour.
Le jeune homme n'osa plus regarder le cheminot. Draguer quelqu'un pour accéder à quelque chose, ce n'était vraiment pas dans ces principes mais il n'avait pas le choix ! La vie était parfois difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Umia Atsuo

avatar
Féminin
Race : Adonan
Age : 15
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 76

Feuille de personnage
Niveau: 9
Vie:
0/220  (0/220)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 20 Mai - 19:45
Tout s'était passé tellement vite! D'abord, nous avions quittés l'auberge dans la soirée précédente, puis nous avions marchés toute la nuit. Les étoiles et la lune brillaient, nous indiquant le chemin à prendre. Tout était beau, rayonnant pourtant d'un mystère implacable. Le jour et la nuit. Tel le feu et l'eau. L'un brillait et crépitait, alors que l'autre s'éteignait tout en se mouvant lentement. Puis nous étions enfin arrivés, et un bonhomme était là, devant nous, bégayant quelques mots dont j'arrivais à comprendre le sens, bien que son handicap de voix fut énervante. Il échangea quelques mots avec Luna qui tenait son bébé dans ses bras, au chaud dans une couverture. Dormait-il? J'en avais la nette impression. Abricot nous prit alors à l'écart et entama un discours. D'après lui, le contrôleur du train avait flashé sur lui. Puis il repartit dans la direction de celui-ci. Nous le vîmes discuter et prendre un air timide et renfermé. C'était drôle à voir. Très drôle à voir. Il se retourna vers nous et marcha dans notre direction. Arrivé à nos côtés, il s'arrêta.

-J'ai honte ! Tellement honte ! Ce n'est pas un truc que je risque de refaire un jour.

Je lui souris, puis, d'un pas timide mais téméraire, je m'avançais.

- Il ne faut jamais dire qu'on ne refera pas une chose déplaisante. Après tout, qui sait ce qui pourrait se passer plus tard...

Oui. Qui le savait? Quelle serait notre destinée, qu'allait-il arriver par la suite? Je me posais trop de questions. Gênée, je me dandinais sur place avant de me tourner vers Luna puis vers le cheminot. Avançant vers lui tranquillement, je me mis à ses côtés.

- Dites moi. Comment pouvez-vous, vous aussi, penser à notre défaite? Connaissez vous le futur?

Sans attendre de réponse, je dégainai mon épée. L'épée Gram. La maitrisant avec la finesse d'une plume, je la présentai à l'homme bégayant.

- Je vous présente mon arme la plus précieuse, que j'ai en ma possession depuis peu. Elle se nomme l'épée Gram.

Lui montrant l'inscription d'où je connaissais le nom de cette arme fabuleuse au pouvoir à priori -d'après ce qu'on m'avait dit- forte, je le laissai l'inspecter. Tournant un regard vers mes deux compagnons, je leur fis un clin d'œil, avant de me tourner dans le sens du cheminot. Il n'avait pas l'air de se rendre compte du petit manège que l'on lui faisait. Mettant en place mon armure, mon bouclier et cette arme que je chérissais désormais, je m'adressai de nouveau à l'intéressé.

- Me voilà prête à combattre. C'est à vous de décider désormais. Nos destins et le vôtre sont entre vos mains. Et cela m'étonnerait fort que vous trouviez de nouveau des personnes prêtes à vous rendre service.


Equipée de:
Bouclier d'Électrum
Armure de Plaque d'Officier
Épée Gram
Revenir en haut Aller en bas
http://laputa-on-sky.zikforum.com/
Seyhial

avatar
Masculin
Race : Celin
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 287

Feuille de personnage
Niveau: 32
Vie:
403/405  (403/405)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 20 Mai - 22:41
*Rah, putain ! Ça fait un mal de chien ! C'est quoi l'idée ?! Que je crève avant même d'avoir pu monter dans ce train ?* disait intérieurement l'homme qui avançait d'un pas lent en direction du guichet de la gare tout en prenant largement appui sur le mur, sa valise à la main...

Rien ne semblait vouloir faire passer cette douleur insupportable qui embrasait tout son corps... C'était comme s'il brûlait de l'intérieur et qu'il avait volontairement choisi cette souffrance. Qu'est-ce qui lui avait pris d'accepter de faire ça ? Il y avait forcément d'autres moyens ! Et puis, les bandages trop serrés qu'il avait du enrouler tout autour de son torse et de ses deux bras n'arrangeaient rien ! A quoi ça rimait tout ça d'abord ? C'était comme ce costume noir chicos et cet affreux chapeau. Ils avaient brûlés et ne méritaient rien de mieux, quel était l'intérêt d'en avoir pris de nouveaux parfaitement identiques ? Ça aurait été l'occasion parfaite de changer de look à nouveau ! En fait, il n'y avait que la paire de gants de Sinin noirs qui semblait parfaitement adaptée... Mais pour le reste, les ordres de Hyde étaient juste incompréhensibles. Mais il fallait obéir, pas le choix : c'était les caprices de Hyde ou la mort de...
Seyhial se força à penser à autre-chose. Pas question de penser au pire : il allait réussir et tout irait bien. Ouais, tout irait comme sur des roulettes... Lorsqu'il arriva au niveau du guichet, il vit Luna et Abricot de dos avec une gamine occupés à parler à Zabriel. Ce type qui n'avait jamais été sensible à son charme lui était juste insupportable, mais il fallait qu'il se force... Et puis, il ne ressemblait plus vraiment au Seyhial qui avait vécu à Aerith, tout se passerait très bien. Sa main écarlate était cachés sous les bandages et le gant de Sinin, ses yeux rouges derrière les mèches de cheveux qui lui tombaient devant les yeux... Parfait, tout était parfait.
Il réajusta une dernière fois son chapeau, se redressa, prit une grande inspiration et se dirigea d'un pas ferme et assuré vers le petit groupe. Pas de raison qu'ils sentent son stress... Il était détendu, cool. Tout se passerait parfaitement bien, personne ne remarquerait rien d'étrange chez lui.

Il toussota légèrement pour signaler son attention et leva timidement la main droite pour saluer ses "compagnons"...

- Winéa. Je... Je viens avec vous, j'ai changé d'avis. Le trajet risque d'être dangereux, et je dois protéger le bébé de Lunathiel...
dit-il d'une voix légèrement tremblante et ou perçait son stress.

*Liam.* lui dit Hyde par télépathie.

- Ouais, pour protéger Liam... Et sa mère qui, je m'en rends compte maintenant, est plus chère à mes yeux que je ne le pensais... Il fit un sourire gêné à Luna puis se ressaisis et s'avança jusqu'à Zabriel qu'il toisa du regard. C'est vous le conducteur du train ? Est-ce que vous pourriez avancer l'heure du départ à disons... maintenant ? Nous sommes tous impatients d'embarquer. Allez Zabriel, nous comptons tous sur toi ! Et puis, j'ai toujours voulu voir un cheminot à l’œuvre.

Il fit alors un grand sourire à Zabriel tout en activant son sort de charmes à la place de sa cage Tesla... D'après Hyde, cet abruti de cheminot était particulièrement réceptifs à tous les sorts de manipulation. Et puis au pire, il pouvait toujours payer sa place. Mais donner de l'argent à ce gnome vêtu de cuir lui semblait tout simplement révulsant...
Putain, qu'est-ce qu'il avait mal au bide. Les femmes pouvaient bien se plaindre de leurs règles, lui il avait l'impression qu'un ver solitaire lui dévorait les entrailles et sur une échelles de un à cent les menstruations étaient à deux et la douleur qu'il ressentait à 300 ! Il se força néanmoins à sourire... C'était son comportement normal après tout.


Dernière édition par Seyhial le Dim 22 Mai - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Luna

avatar
Féminin
Race : Oparia
Age : 20
Ville : Aerith
Ame : Faible
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau: 29
Vie:
220/290  (220/290)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Sam 21 Mai - 23:13
Quand Luna revit Seyhial, sa première réaction fut de lui tourner le dos. Ce ne pouvait pas être lui, en aucun cas, ça ne pouvait pas être le Seyhial qu’elle avait connu. Elle ne pouvait plus discerner son âme, même sa prestance avait changé, peut-être était-ce son corps, mais le reste….

Nan ça ne pouvait pas être lui, la façon d’agir et même de parler ne semblait en aucun cas être naturelle. Abricot du sentir la méfiance de Luna car il la regardait attentivement.

Luna se tourna vers Seyhial et de réflexe elle serra Liam contre elle.

Lui faire croire à un élan de compassion… a d’autre… Il avait certainement une toute autre idée en tête.

- Va t’en, lui dit calmement Luna, tu as décidé de ne pas venir avec nous, alors va t’en.

Ces simples mots lui brulèrent les entrailles, car malgré tout, il était Seyhial… peut-être simplement physiquement, peut-être avait-il subit un lavage de cerveau… mais son corps était bien le sien, son odeur était « presque » identique.
Une peur atroce monta en elle. Et s’il s’agissait encore de l’autre lui, de celui qui avait tenté d’abuser d’elle, celui qui noircissait son âme… Son âme justement, qu’elle ne pouvait plus voir…
Luna s’avança vers Zadriel…

- Partez…

Puis Luna parti dans une folle course, elle traversa la gare à toute allure et à la première occasion elle sauta dans sa cachette de fortune.

Au moins là, elle pouvait réfléchir, et comme ils n’étaient pas encore parti, si elle décidait de tout arrêter la, les autres n’auraient qu’as faire demi-tour… Ou aider ce pauvre homme, au moins ils ne seraient pas venu pour rien. Sans elle ils ne pouvaient pas allez à Yggdrasil, et sans eux…
Elle le savait pertinemment, mais après tout c’était sa quête, pas la leur.
Cette vision l’avait complètement déboussolée. De là où elle était elle pouvait voir le cheminot qui au final avait accepté l’aide des aventuriers et ses collègues de route chercher après elle, sans succès.
Un doute immense et affreux s’empara d’elle, et si elle avait tord. Souvent la 1er impression était la bonne, mais n’était-elle pas entrain de devenir complètement folle ?

Sa folie était d’avoir demandé l’aide du criminel, et même de l’avoir suivit, de l’avoir ….

Qu’était-il arrivé a cet homme … son âme… tout ça était littéralement impossible…

L’instant d’un millième de seconde il lui sembla que Seyhial posa ses yeux sur elle, comme s’il savait ou elle était mais faisait croire qu’il l’ignorait.

Même son regard semblait ne pas être habituelle, mais encore une fois peut-être était elle trop effrayée, trop perturbée pour avoir les idées claires.

Elle devait se tromper, elle devait avoir tord.

Elle ne tenta pas de savoir s’il l’avait vraiment vu ou pas, elle sauta du toit où elle s’était cachée pour plonger dans la remorque à matériel du train à vapeur…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com/
Zabriel

avatar
Race : Non-incarné
Ame : Faible
Messages : 3







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Dim 22 Mai - 20:46
Abricot lâcha son étreinte, laissant un Zabriel aussi rouge qu’une fraise. Qu’est qu’il lui voulait ce blondinet, certes il était charmant… très charmant même, mais…
Non il ne fallait pas se laisser allez dans ce genre de chose. Bon ils les conduiraient, ils semblaient forts après tout. Surtout le grand là qui se disait être niveau 50, il pourra bien vite juger de sa puissance.
Zabriel secoua la tête comme pour reprendre ses esprits quand il vit un homme bien étrange s’avancer, un homme qui avait de bien drôle de manie. Il semblait ne pas être très aimé de son groupe, si tant est si bien qu’il s’agissait de son groupe.
La jeune fille blonde qui l’avait accosté semblait hostile à son arrivée et soudain elle se mit à fuir. Ebahis il regarda le groupe l’observer attentivement sans bouger.

- Voune…voune… Vous ne t-t-enter pas de la rattraper ?

Les aventuriers semblaient acquiescer car ils se mirent alors ne mouvement, sans dire un mot et tous tentèrent de retrouver la jeune maman, qui semblait introuvable. La gare pourtant n’était pas si grande, même s’il était facile de trouver un recoin pour se cacher. Après de longues minutes qui semblèrent duré bien plus Zabriel ouvrit la bouche.

- Nous dev-dev-devrions papa-papa-pa-partir, Le soleil est dé…déjà haut.
Il semblait avoir de plus en plus de mal à s’exprimer et faire des efforts énormes pour faire sortir les mots de sa bouche.
É…é…é…aider moi à vain…vaincre les cavali-li-liers noirs. Ils n’appa-appa-apparaisse qu’en des z…z…zheures matinales, si sinon on ne les rev…rev…reverra plus.

Il se promit de retrouver la jeune maman après son aide, quitte à devoir faire demi-tour par la suite. Et puis se blondinet avec de si belle courbes et…
Zabriel redevient aussi rouge qu’une tomate
Revenir en haut Aller en bas
Abricot

avatar
Masculin
Race : Oëna
Age : 19ans
Ville : Al'Winak
Ame : Faible
Messages : 1589

Feuille de personnage
Niveau: 50
Vie:
560/560  (560/560)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Lun 23 Mai - 9:09
Quelle bonne nouvelle ! Son petit manège charmeur semblait avoir fonctionné à merveille ! Il pouvait d'ailleurs le ressentir grâce au taux de phéromones que dégageait leur ami le cheminot. Pauvre Zabriel, jouer avec les sentiments des gens était la pire chose qui soit, heureusement cela ne semblait pas l'avoir trop embêter. Pour être sûr de la réussite de la mission, Umia s'empressa d'aller convaincre le cheminot, ainsi que Seyhial dès son arrivée. Quelle mauvaise nouvelle ! Abricot fut très surpris de voir le Celin arriver, il ne put s'empêcher de lâcher d'un ton sec :
-Je croyais qu'il venait pas celui-là...
Abricot n'adressa pas un seul regard à cet homme, il préféra même détourner la tête. Il fixa Luna qui semblait perturbé par la présence de Seyhial. L'Oëna ressentait un doute vis-à-vis de cette personne, un doute qui n'était pas le sien. Le comportement de Luna lui fit oublier ce détail. Celle-ci décida de s'en aller, comme ça subitement. Comment allaient-ils faire sans direction, sans clé ? Pourquoi leur faisait-elle ça ? C'était très étrange et surtout suspect. Seyhial avait sans doute quelque chose à voir avec ça.
Le cheminot leur annonça alors que le voyage allait commencer. Abricot regarda Luna s'éloigner, impuissant. Il se dirigea alors vers Umia et lui chuchota à l'oreille :
-Méfie-toi de Seyhial. Tu te feras sans doute ta propre opinion de cet homme mais moi je te le dis, c'est un danger.
Abricot grimpa dans le train et s'installa sur un siège tout en regardant par la fenêtre. Il jeta un bref regard à Zabriel qui sécréta à nouveau des phéromones. Il avait visé juste, malheureusement...L'Oëna se leva et regarda le paysage. Il sentait toujours la présence de Luna, là, quelque part. Elle semblait si proche de lui, son empathie le lui faisait ressentir. Encore un phénomène étrange. Il se rassit sur son siège et se mit à réfléchir au combat futur. Ses cavaliers des ténèbres allaient sans doute être coriaces, mieux valait préparer une tactique. Voyant que Seyhial était dans le même wagon, il préféra se déplacer dans le suivant, pour être plus tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Umia Atsuo

avatar
Féminin
Race : Adonan
Age : 15
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 76

Feuille de personnage
Niveau: 9
Vie:
0/220  (0/220)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Mer 25 Mai - 15:29
Alors que j'étais debout devant le cheminot, lui présentant mon arme; un homme au chapeau et au veston noir fit irruption. Il échangea quelques paroles avec Luna, et celle-ci s'enfuit. Avec son bébé. Je la regardais partir, puis, me tournant vers le nouvel arrivant, je compris qu'il n'était pas tellement aimé d'Abricot, qui le jaugeait comme... Je ne voyais pas vraiment de mots à vrai dire à mettre sur cette expression arborant son visage. Le cheminot nous intima qu'il fallait partir, et, le regardant, je vis qu'il pointait ses pupilles sur Abricot, avant de rougir comme une tomate. Le jeune homme aux cheveux blonds échappa alors une phrase voulant tout dire, à l'intention du dénommé Seyhial. Puis, s'approchant de moi, il me murmura à l'oreille des mots que moi seul devait entendre, du moins, je le supposais.

-Méfie-toi de Seyhial. Tu te feras sans doute ta propre opinion de cet homme mais moi je te le dis, c'est un danger.

Abricot partit alors en direction du train. Et moi dans tout ça... Je restais debout, comme une imbécile. Voyant qu'ils étaient prêts à partir, ou presque, je regardais autour de moi, et, parlant à haute voix à l'intention de Luna, espérant qu'elle m'entende, je lachais quelques phrases.

- Je ne sais pas ce qu'il t'a fait pour que tu te comportes ainsi. Je ne te connais pas. Mais pourtant, j'ai l'impression, le ressentiment, que tu devrais nous accompagner. Ce sera ton choix, le tien, à toi seule. Ta destinée. Que tu ne peux contrôler que par toi même. Que serait le monde, si nous étions de simples marionnettes?

Puis, marchant à pas paisibles vers le train, j'entrais par une des portes du wagon. Je vis Seyhial dans l'un d'eux, et, passant ma route et préférant me fier à Abricot, je passais au wagon suivant. Il était occupé par Abricot. Me stoppant net devant l'entrée, planté comme une idiote, -une fois de plus-, j'ouvris les battants de la porte.

- Heu.... Je peux entrer? Ou tu préfères être seul? Si c'était le cas, ça ne me dérangerait pas.

Affichant un sourire timide, j'attendis patiemment la réponse du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://laputa-on-sky.zikforum.com/
Seyhial

avatar
Masculin
Race : Celin
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 287

Feuille de personnage
Niveau: 32
Vie:
403/405  (403/405)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 27 Mai - 19:37
Seyhial était assis prêt de la fenêtre dans l'une des wagons passagers et regardait le paysage d'un air las et fatigué... Les choses partaient plutôt mal : Luna était bien dans le train, persuadée qu'elle était cachée alors que Seyhial percevait très nettement sa présence, mais elle n'était absolument pas disposée à lui accorder sa confiance... Si seulement il avait eu le temps de lui expliquer ce qui lui arrivait, elle n'aurait pas réagi ainsi. Il aurait su la convaincre... Il en avait la conviction absolue car convaincre les gens lui était maintenant chose facile, c'était si simple à présent qu'il possédait des pouvoirs noirs. Le seul problème, c'était...
Seyhial eût brusquement une violente crampe d'estomac qui le fit se plier en deux... La douleur était encore pire que tout à l'heure, comme si son organisme se consumait de l'intérieur. Mais qu'est-ce qui lui avait prit ?! Tentant de se ressaisir en prenant de grandes inspirations, l'homme au chapeau se mit lentement debout et entrouvrit l'une des fenêtres du train pour faire entrer de l'air et tenter de mieux respirer. Son corps n'était pas fait pour une telle dose de ténèbres, et à ce train là il risquait de décéder d'ici à quelques mois. Il n'avait vraiment pas le temps de traîner. Pas s'il voulait la sauver...

*Tu perds ton temps à réfléchir et à t’apitoyer sur ton corps dégénérescent, Seyhial. Va plutôt t'occuper d'améliorer tes relations avec les autres membres de ton groupe... Si tu vois ce que je veux dire.*

Évidemment qu'il voyait ce que ça voulait dire. En gros, ça signifiait qu'il devait à nouveau se servir des pouvoirs de l'artefact qu'il avait récupéré dans la forêt et que son organisme allait encore en souffrir... Plus il s'en servait, plus la douleur était importante... Il n'osait même pas imaginer l'état dans lequel se trouvaient ses organes. (Sans nul doute étaient-ils saturés d'énergie noire, cancéreux ou bien à moitié rongés par les ténèbres... A moins que la réalité ne soit encore pire...) Ne souhaitant pas aller déranger Luna qui devait se trouver dans un état à mi-chemin entre la paranoïa et la crise d'hystérie, l'homme au chapeau se dirigea donc vers le wagon où se trouvaient Abricot et la jeune fille qui ressemblait vaguement à Lia.

*Ne prononce pas ce nom ! N'y penses jamais ! Je te l'interdit !*
cria brusquement Hyde dans sa tête, vrillant le crâne de Seyhial qui du s'appuyer sur une des paroi du wagon pour ne pas défaillir...

Expirant calmement l'air que contenaient ses poumons, il se promit de ne plus penser à la déesse et se ressaisit lentement. Une fois qu'il se senti un peu mieux, il s'efforça de caser un sourire sur son visage et pénétra dans le wagon où Umia et Abricot se trouvaient... Voilà, il y était : maintenant les choses allaient devenir vraiment douloureuses. Réprimant une grimace de douleur, Seyhial se servi de l'énergie du sey'al noir qu'il avait récupéré pour sublimer son aura. L'effet fut immédiat : il eût l'impression que tout son corps allait brûler sur place... Mais au moins, les deux autres semblaient sensible à l'effet du pouvoir du sey'al. Abricot en tout cas semblait beaucoup moins méfiant qu'avant.

- Hé, je... Faut que je vous parle.
Revenir en haut Aller en bas
Luna

avatar
Féminin
Race : Oparia
Age : 20
Ville : Aerith
Ame : Faible
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau: 29
Vie:
220/290  (220/290)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Dim 29 Mai - 16:05
Luna était seule dans son wagon à ravitaillement, juste elle et Liam. Les murs de métal et de bois semblaient la rassurer, le balancement du train apaisait ses craintes. Un calme immense s’empara d’elle. Elle se sentait posée et en sécurité malgré ce départ qui fut si secoué. Elle en profita pour prendre soin du bébé, posant ses mains sur le petit corps chaud de l’enfant, sentant sous ses caresses délicates sa peau si douce. Tous ces simples petits moments Luna en raffolait, elle se sentait vivre, elle se sentait utile. Elle avait parfois, comme elle venait de l’avoir, des réactions assez étranges mais au fond d’elle elle savait qu’elle avait encore toute sa tête, ou tout du moins, elle l’espérait. Il était si bizarre, si étrange, un peu plus et elle ne l’aurait pas reconnu. Le doute s’empara d’elle, et si elle avait tords, et s’il s’agissait bien de Seyhial, quel mal étrange lui était-il arrivé en si peu de temps pour qu’il soit à ce point transformé. Rien qu’à y penser, elle frissonna, pourtant il faisait chaud dans ce wagon, trop chaud même… Après le retour glacé de la période hivernale, cette chaleur lui donna l’impression de l’écraser. Elle se posa sur une caisse de bois qui devait contenir de la nourriture plus très fraiche car une odeur de viande avariée en émanait. Liam réclamait déjà à boire, alors qu’il lui semblait que le trajet venait de commencer. Entreprendre une tel aventure avec un si petit bébé était une folie, mais elle le savait pertinemment, elle n’avait pas le choix.

Liam reput s’endormi sur ses genoux, suçant son pouce, il ignorait totalement ce qui devait lui arriver. Et peut-être était-ce mieux ainsi.

Luna écarta la poche de son pantalon de toile et en sorti une petite bourse de velours noir qu’elle ouvrit, faisant glisser la sphère de métal qu’elle contenait.

Elle sera entre ses doigts l’objet, l’amenant aux niveaux de ses yeux, le contemplant tel un diamant. Comment était elle arrivé à cette chose, qui l’y avait elle guidé. Il ne pouvait en aucun cas lui être arrivé par hasard, en ce moment même où elle en avait le plus besoin. Elle pria pour que personne ne tombe jamais dessus, un tel objet était une véritable mine aux trésors,… pour une mère désenchantée.

Luna tourna le temporium sur lui-même faisant cliqueter ses anneaux d’une combinaison et d’un nombre de tour précis, réglé, compté. Comment avait elle pu percer son secret ? Encore un mystère qui lui brulait l’esprit.
Quand elle arriva au bout de ses mouvements précis, le globe contenu dans les anneaux tomba sur sa main. Elle appuya sur le dessus de la petite sphère qui s’ouvrit en deux libérant son contenu. Une multitude de paillettes luminescentes s’éleva dans la noirceur du wagon et forma sous ses yeux la carte d’Yggdrasil.
Elle leva les yeux vers cette beauté immense, cette lumière en suspension qui l’entourait, formant des volutes, des lignes, des courbes. Cette lumière merveilleuse fait de rayons d’or et d’émeraude s’étendit devant elle créant des vallées, des rivières, des montagnes et des forêts. Levant la main vers le vide, elle touchait les chemins et caressait les arbres. Au centre de cette merveille, tout les réseaux lumineux convergeaient, tous dans une même direction, cette arbre à la taille démesurée d’où partaient encore d’autres rayons plus lumineux encore…
Ses pensées s’embrouillèrent, elle ferme les yeux…


[…]



Luna fut réveillée en sursaut par l’arrêt brutal du train. Elle referma d’un geste vif le temporium et se dirigea lentement vers la porte du wagon, le train était arrêté.


----

:hrp: Pour ceux qui n'ont jamais vu le temporium => http://www.thoawin.com/t998p40-une-chambre-de-roi-une-prison-d-or-seyhialluna-fini
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com/
Zabriel

avatar
Race : Non-incarné
Ame : Faible
Messages : 3







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Dim 29 Mai - 21:40
Zabriel ouvrit le compartiment à charbon et le rempli, il claqua des doigts et le charbon en quelques secondes s’enflamma. La braise flamboyait déjà et un panache de fumée blanche s’empara de la cheminée. Il ajusta ses lunettes sur son nez, il s’assied aux commandes du train et prit en main la corde qui pendant à sa droite.

- Mesdames et messieurs départ de l’Odyssée, destination… inconnue.

Il dit cette phrase sans heurt, presque d’une manière mécanique, ce n’était probablement pas la 1er fois qu’il le prononçait tant il était sur de lui.
Il tira alors sur la corde et un long sifflement aigu emplis la gare. Le train eut un sursaut assez violent avant de démarrer d’abords lentement puis, dans un second sursaut à une rapidité étonnante pour une locomotive à vapeur. Même si cela n’avait pourtant rien d’étonnant, un wagon passager presque vide, très peu de voiture en remorque, toutes les conditions étaient réunies pour que le train puisse montrer toute la puissance qu’il avait en son mécanisme.
L’Odyssée était lancée et couraient dans le vent, comme un oiseau de métal elle fendait la route, ignorant la pluie qui lentement s’écoulaient le long de son flanc.
Ses murs de métal noir et rouge se lavaient de leur poussière, car malgré le temps qu'il resta en inactivité, l'Odysée était renommée pour sa splendeur, qu'elle n'avait jamais perdue.
Le trajet dura une grosse demi-heure, quand soudain le train s’arrêta, les roues de métal crissant sur les rails. Le bruit métallique du freinage accompagnée des étincelles du fer était assourdissant. Le train s'arrêta net.
Zabriel entra dans la cabine des passagers, il tremblait de la tête aux pieds.

- Ils-ils-ils-ils sont la.

Sur la toiture un bruit de pas se fit entendre.


Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar
Messages : 83







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Lun 30 Mai - 12:15
- Bouge-toi, laisse passer ton chef. Vociféra un homme à la corpulence massive.

Il sauta de sa monture, un cheval aillé noir. Un magnifique animal au pelage luisant et brillant sous la pluie. Ses ailes immatérielles semblaient être faites de fumées grisâtres qui lui rendaient une prestance énorme. Cet animal aurait pu être sublime si sa tête n’était pas fait d’un crane lisse dépourvu de chair et d’os.
L’homme tout de noir vêtu entra dans la cabine des passagers.

- Tien Zabrichoux, ça fait longtemps que je ne t’avais pas revu, tu aurais oublié ce bon vieux Grogar ?

Le molosse habillé de noir releva sa capuche et réajusta son chapeau de toiles rapiécés sur sa tête.

Alors voyons voir ce qu’on à la…


L’homme lentement s’avança vers les passagers, reniflant l’odeur de la pièce à la recherche de quelconque richesse. Il semblait plutôt déçu jusqu’à ce qu’il remarque l’épée d’Umia.

- Voila de quoi payez mon déplacement.
Irken, Darken, emparez-vous de cette épée.


Les deux seconds qui étaient jusqu’ici restés à l’extérieur sautèrent à leur tour de leurs montures un peu plus petites que celle de leur chef, et entrèrent l’épée à la main. Irken et Darken étaient frère jumeaux, c’était indéniable tant leur ressemblance était frappante. Un reflet d’une goute d’eau sur la surface d’un miroir.

- AAAhahahahha ria une des épées, enfin un peu d’animation.
- Ouai je sens qu’on va s’amuser…


Des épées douées de la parole, des montures démoniques et un chef satirique… quoi de mieux pour débuter une aventure ?
Les deux hommes prirent en combat Abricot et Seyhial alors que Zabriel fonça se planquer sous une banquette, tremblant en poltron qu’il était.
Grogar quand à lui s’avança lentement vers Umia et l’attrapa par l’épaule d’une poigne ferme.

- Donne-moi cette épée gamine, elle me sera plus utile qu’à toi…


Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Zabriel :
560 pv
405 pv
220 pv
Fuite, hors combat
Grogar :
Irken :
Darken :
500 pv
320 pv
320 pv

Revenir en haut Aller en bas
Abricot

avatar
Masculin
Race : Oëna
Age : 19ans
Ville : Al'Winak
Ame : Faible
Messages : 1589

Feuille de personnage
Niveau: 50
Vie:
560/560  (560/560)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Lun 30 Mai - 14:42
S'installant sur le siège du wagon suivant, Abricot jeta un regard par la fenêtre. Les paysages avoisinants étaient merveilleusement beaux et colorés. Une certaine tranquillité semblait habiter ces lieux, c'était assez rassurant, surtout lorsqu'il savait ce qui allait se passer par la suite.
Le regard absent et perdu, l'Oëna entendit Umia entrer. D'un air timide, elle lui demanda si sa présence ne le dérangeait pas. Après tout, ils ne s'étaient rencontrés que depuis quelques heures, il ne devait pas s'attendre à un élan de fraternité. Reprenant conscience des lieux, Abricot se tourna alors vers la jeune fille. Toujours souriant, il lui répondit :

-Non, bien sûr. Installe-toi ! J'ai changé de wagon uniquement à cause de Seyhial. Il ne m'inspire aucune confiance et je ne veux pas mettre cette mission en péril, surtout que Luna nous a déjà abandonnés. Et puis, ce pauvre Zabriel est terrifié à l'idée d'affronter ces cavaliers noirs, je ne veux pas le laisser seul non plus.
Comme à son habitude, Abricot parlait, parlait et parlait. Umia ne représentait aucun danger pour lui. Elle n'avait aucune intention malhonnête, enfin, en tout cas jusque là donc le jeune homme n'avait aucune crainte à avoir.
Cherchant ses mots pour une quelconque conversation, il fixa son ruban blanc. Umia semblait si fragile et pourtant, le courage et la détermination ne devaient pas lui manquer. C'est donc tout naturellement qu'Abricot rajouta :
-Je suppose que tu as hâte de combattre, hein ? L'adrénaline qui monte, la magie et...
Seyhial entra dans le wagon, coupant nettement la phrase d'Abricot qui fixa l'homme d'un air méfiant. C'était très surprenant, le Celin ne pouvait rien faire sans que l'Oëna ne se méfie. Un air de suspicion pénétra l'atmosphère du lieu. Une légère tension parcourut Abricot qui se reprit aussitôt. Qu'allait-donc dire cet infâme personnage ?
Leur parler ? Il voulait leur parler ? C'était clair et net, Abricot n'avait aucune intention d'installer un dialogue avec lui...pas tout de suite en tout cas.
-Écoute Seyhial, laisse-moi être très clair. Il est...tout à fait probable que j'accepte d'entendre ce que tu as à me dire, après tout, il est temps d'enterrer la hache de guerre, non ?
QUOI ?! Qu'est ce qu'il venait de dire ? Abricot ne comprenait pas du tout ce qu'il se passait. D'un côté, Seyhial lui semblait beaucoup plus rassurant, moins dangereux, bref une aura bien plus lumineuse. Comme s'il avait changé à ses yeux en seulement quelques secondes. D'un autre côté, il ressentait toujours cette méfiance, sa morale le mettait en alerte. Pour finir, un léger doute vis-à-vis de cet homme planait toujours dans la tête de l'Oëna. Ce mélange fameux lui donna une migraine terrible qui manqua de lui faire perdre connaissance. Pour le moment, Seyhial était un adorable psychopathe incertain. Quelle pensée saugrenue.
D'un bond, il se leva. Il n'allait pas supporter cela bien longtemps. De plus, son empathie se mêlait à tout, ce qui n'allait pas arranger ses affaires. C'est alors qu'il perçut une sensation nouvelle non loin de lui, la peur. Il ressentit la frayeur de Zabriel, facilement perceptible parmi tout ce qui l'entourait. Le train s'arrêta d'un coup, provoquant la chute d'Abricot sur son siège.
-It's show time !
Ne prenant pas garde à ce qui venait de se passer, Abricot se précipita en dehors du wagon et grimpa à l’échelle sur le toit. Les bruits de pas étaient bel et bien ceux des cavaliers mais ils étaient apparemment rentrés. L'Oëna fit de même et les aperçut enfin auprès d'Umia et Seyhial. Ils n'avaient pas l'air bien coriaces mais l'habit ne fait pas le moine, mieux valait rester sur ses gardes.
Le jeune homme se prépara au combat. Ils étaient trois dont deux affreux avec des épées loquaces...surprenant. L'homme qui semblait être le chef se précipita sur Umia et l'attrapa fermement par l'épaule, sous les yeux surpris d'Abricot. Ce "Grogar" ne semblait pas prendre la peine de juger ses ennemis : une grossière erreur.
D'un geste Abricot lui attrapa le bras et le fixa dans les yeux. L'adrénaline du combat commençait à monter dans son corps. Sa magie frétillait, tous les éléments étaient réunis.
-On ne touche pas sans permission. L'avidité semble être un sacré défaut chez vous, en tout cas, il va vous mener à votre perte.
D'un geste violent, il poussa Grogar et libéra Umia de son joug. Se plaçant entre les deux, il chargea sa magie aquatique, prêt à dégainer. De l'eau jaillit des mains d'Abricot pour prendre la forme d'un long serpent aqueux. La créature s'envola par la fenêtre, au plus haut dans le ciel. Par réflexe, Grogar leva les yeux mais le soleil l'aveugla. Pendant ce temps, une petite sphère orangée était apparue juste devant lui. Il n'eut pas le temps de comprendre que l'onde de choc du sort explosion le propulsa plus loin dans le wagon. Plaqué au sol, le serpent aqueux en profita pour finir sa course sur son ventre. D'un point de vue extérieur, cela ne semblait pas violent néanmoins pour Grogar, c'était identique à un éboulement. L'eau s'écoula peu à peu sur les vitres et dans le wagons et la fumée du sort explosion se dissipa lentement. Première attaque, terminée !
Abricot fit alors un pas sur le côté pour laisser le champ libre à Umia. D'un geste de la main, il l'engagea à combattre.

-Après vous, princesse.
Avec une certaine hâte de voir ce dont Umia était capable, il ne fit pas attention à ce que faisait Seyhial. Après tout, il était assez fort pour se débrouiller tout seul. Il n'avait rien à craindre de lui, enfin...c'était ce qu'il pensait.


Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Zabriel :
560 pv
405 pv
220 pv
Fuite, hors combat
Grogar :
Irken :
Darken :
500-250 : 250 pv
320 pv
320 pv
Revenir en haut Aller en bas
Umia Atsuo

avatar
Féminin
Race : Adonan
Age : 15
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 76

Feuille de personnage
Niveau: 9
Vie:
0/220  (0/220)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Lun 30 Mai - 18:13
Abricot m'avait fait m'installer, et je m'étais retrouvé en face de lui. Nous avions échangés quelques phrases, mais l'homme dénommé Seyhial était venu troubler nos paroles.

-Écoute Seyhial, laisse-moi être très
clair. Il est...tout à fait probable que j'accepte d'entendre ce que tu
as à me dire, après tout, il est temps d'enterrer la hache de guerre,
non ?


Hein? Je ne comprenais plus trop. Abricot m'avait dit de me méfier de ce personnage, et voilà qu'il lui parlait d'enterrer la hache de guerre. Les yeux ronds, je me tournais vers celui-ci, et, reprenant mes esprits et une expression normale, je dévisageai de nouveau Seyhial. Celui-ci semblait confiant, et 'attirant'. Une force émanait de son corps, une force attirante. Je vis Abricot quitter la pièce à grand pas. Voyant que je fixais indéniablement l'homme en noir, je me ressaisis et regardai la banquette en face de moi. Puis le train s'arrêta d'un coup net. Je fus projetée en arrière, mon dos heurtant celui de la banquette. Gémissant quelques secondes, je me repris vite et, sortant de la cabine, je croisai alors une personne, qui jacassait des paroles peu avenantes.

Alors voyons voir ce qu’on à la…

J'essayai au mieux de cacher mon bien le plus précieux, mon épée. Mais le colosse la repéra bien vite. Il n'avait pas intérêt à s'approcher.

- Voila de quoi payez mon déplacement.
Irken, Darken, emparez-vous de cette épée.


Deux hommes entrèrent alors à leur tour. Ils se ressemblaient comme deux gouttes d'eau, sûrement des jumeaux. Leurs épée se mirent alors à parler. Cela m'étonna quelques instants. Ils se dirigèrent alors vers Seyhial et l'autre vers la fenêtre où devait se tenir Abricot. Celui qui semblait être le chef s'approcha alors de moi.

- Donne-moi cette épée gamine, elle me sera plus utile qu’à toi…

Là, ça n'allait pas le faire. Il me tenait d'une pogne ferme par l'épaule. Prête à dégainer mon épée pour combattre, Abricot ne m'en laissa pas le temps. Il s'interposa et attaqua l'homme, qui se retrouva projeté contre le mur d'en face. Il avait été bien amoché, en seulement deux attaques. Abricot avait dit être puissant, mais je n'avais pas pensé à autant de puissance. Il me laissait bouche bée, alors qu'il combattait à ma place. C'était à moi de répliquer. C'était moi qui m'étais fait 'insulter'. Je n'étais pas une gamine, et l'homme allait payer ses paroles.

-Après vous, princesse.

Je me tournais vers Abricot. Avec un sourire de franche envie de combattre, je sortais mon épée de son fourreau.

- Tu vas apprendre à regretter tes paroles. Crois moi.

L'homme, couché, se releva de justesse et para l'attaque que j'avais envisagée de lui faire. Me pliant pour arriver dans son dos, je le poussais de mon pied et le vrillai d'un coup d'épée dans le milieu du dos. Il vacilla quelques millièmes de seconde et se retourna, essayant de me toucher d'une attaque. Je parais celle-ci, en courbant mon corps vers le bas. L'homme faillit se prendre le mur mais se reprit de justesse. Me retournant de nouveau vers lui, je lui lançais une boule d'électricité, qui l'atteint en pleine figure, alors qu'il se relevait et se retournait vers moi. Affichant un sourire appréciateur, je lui lançais:

- Une gamine disais-t....

Je fus coupée par un de ses compagnons qui, profitant de mon inattention, s'était attaqué à moi. Retenant un cri de douleur, je m'effondrais au sol. Prise de vertige, je me relevai tout de même, me tenant à une barre en bois. Cherchant Abricot des yeux, je ne vis qu'une ombre parmi d'autres. Ma vision se troubla alors pendant quelques minutes qui me semblèrent être une éternité. Puis je vis de nouveau la scène de combat. Clairement.

Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Zabriel :
560 pv
405 pv
220 pv - 60 pv = 160 pv
Fuite, hors combat
Grogar :
Irken :
Darken :
250 pv
320 pv - 14 pv + 25 pv = 281 pv
320 pv
Revenir en haut Aller en bas
http://laputa-on-sky.zikforum.com/
Seyhial

avatar
Masculin
Race : Celin
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 287

Feuille de personnage
Niveau: 32
Vie:
403/405  (403/405)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Mer 1 Juin - 13:16
*Tiens, voilà de vieilles connaissances...* murmura Hyde d'un ton amusé dans la tête de Seyhial.

Ce dernier n'y accorda aucune importance. Les choses allaient enfin devenir amusantes... Il avait besoin d'extérioriser sa douleur, et ces trois types qui venaient d'arriver feraient parfaitement l'affaire. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas tranché quelqu'un en deux... Certes, il n'avait pas son épée et il serait donc difficile de découper ces types, mais il pourrait facilement leur faire exploser le crâne à coup de poings et cette perspective était des plus plaisantes... Seyhial claqua ses mains l'une contre l'autre, manifestement ravi, et adressa un grand sourire à l'intention du type qui avait décidé de lui régler son compte... Son regard passa rapidement sur l'épée que tenait l'homme à la main. Elle était magnifique, et elle avait l'avantage de parler. Ça c'était pas banal... Une épée dotée de la parole, voilà un artefact intéressant !

- Hé, gamin. Vos épées là, elles me plaisent. Je suis sur qu'avec des armes pareilles pourfendre un aîné deviendrait un jeu d'enfant. Je les veux. Et comme je suppose que ton cerveau atrophié de plébéien crasseux, pouilleux, atrophié du bulbe et si lais qu'un miroir préférerait se suicider plutôt que de te rendre ton image, te rend incapables de saisir la menace que je représente, je vais devoir prendre moi-même ton arme et celle de ta sœur
. L'homme au chapeau passa sa langue sur ses lèvres et ôta le gant de Sinin qui couvrait sa main gauche avant de le fourrer rapidement dans sa poche. Une aura noire commença aussitôt à se former autour de sa main. Tu as entendu parler de Seyhial ? Ouais, tout le monde me connait maintenant que j'ai une jolie prime sur ma tête... Tu vas en avoir de la chance d'être tué par une star ! Mais avant j'aimerais que tu me supplies t'épargner ta pitoyable vie, comme les autres avant toi parce-que sans ça le meurtre paraît étonnamment fade...

Serrant légèrement les dents quand la douleur lié à l'utilisation du sey'al s'amplifia à nouveau, Seyhial fit un pas vers son adversaire et se mit en garde... Aussitôt, son aura se modifia et l'homme au chapeau vit le visage de son adversaire se décomposer et devenir aussi blanc qu'un linge tandis qu'il le regardait. Ses yeux étaient écarquillés et sa mâchoire pendante donnait l'impression d'être sur le point de se décrocher... Il avait la chair de poule et frissonnait comme s'il se trouvait en plein courant d'air... En un instant, aux yeux de Darken, Seyhial était devenu l'incarnation même de la terreur. Seyhial eût d'ailleurs l'impression que son ennemi allait perdre connaissance avant même d'avoir commencé à se battre...

- Hé, machin. Est-ce que t'as aussi peur du noir ?


Seyhial ferma alors le poing de sa main gauche et lança littéralement un fragment de son aura sur Darken... L'homme poussa alors un hurlement tandis que l'aura noire recouvrait tout son visage et empêchait toute lumière de passer. En un instant, l'homme était devenu aveugle. Seyhial éclata de rire... Tout ça était si amusant !

Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
560 PV
405 PV
160 PV
Grogar :
Irken :
Darken :
250 PV
281 PV
320 PV (Frayeur : 4 tours + Cécité : 3 tours)
Revenir en haut Aller en bas
Luna

avatar
Féminin
Race : Oparia
Age : 20
Ville : Aerith
Ame : Faible
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau: 29
Vie:
220/290  (220/290)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 2 Juin - 14:43
Le bruit se fit de plus en plus fort, des sons de combats se jouaient à l’intérieur du train. Il fallait bouger.
Oubliant pourquoi elle c’était cachée, Luna sorti du wagon par le toit et sautant par-dessus l’espace entre les voitures, elle bondit comme un félin sur le wagon des passagers où se déroulait la scène de combat. Un éclair d’eau l’aveugla, manquant de la faire trébucher de son perchoir. Elle attrapa son arc et mis une flèche entre ses dents. S’accrochant en haut de la porte elle pénétra dans le train en un mouvement de balancier. De ses pieds lancés elle frappa un des chevaliers qui bascula et lui planta une flèche dans le dos.
Hurlant de rage l’homme en capuche noire se retourna, laissant apparaitre ses dents jaunâtres couvertes de sang, il toisait Luna du regard.

- Vous en cachez beaucoup des garces comme ça.

Oubliant presqu’un instant Umia et Abricot, Grogar se retourna furieux vers la petite maman qui, d’un mouvement agile se glissa entre son ennemi et la rangée de siège. Elle s’accroupi alors au sol et d’une rotation elle lui fit un croche-pied. L’homme bascula et tomba à la renverse entre les sièges. Luna grimpa debout entre les banquettes posant ses pieds sur le revêtement de mousse. Elle tenait alors son ennemi en joute sous elle, sa flèche pointée entre ses deux yeux.
Soudain, une impression étrange, un pressentiment, elle lâcha son attention et posa ses yeux sur Seyhial.
Luna fut comme frappée par la foudre, une âme aussi noire, rien qu’un reflet de ténèbres à l’état pur. Seyhial, elle l’avait presque oublié, elle aurait tant voulu qu’au final il ne l’accompagne pas… en monstre qu’il était devenu…
Une douleur lourde s’abattit dans son dos faisant fléchir l’archère qui s’écrasa au sol.

Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Luna :
560 PV
405 PV
160 PV
270 PV - 60 PV = 210 PV
Grogar :
Irken :
Darken :

250 PV -35 PV = 215pv
281 PV
320 PV (Frayeur : 4 tours +
Cécité : 3 tours)

Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com/
PNJ

avatar
Messages : 83







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 2 Juin - 15:19
Grogar laissa tomber la jeune fille au sol.

- Refait encore une fois ce genre de chose et je fais de toi de la poussière.

Il attrapa alors Luna par les cheveux l’obligeant à se relever encore grogie par le coup qu’il venait de lui affliger.
Alors que Grogar semblait intensifier son regard sur la jeune fille la dévorant, Irken en profita pour attraper Umia par le bras et dans un horrible mouvement de torsion il lui tourna le bras dans le dos. On entendit alors un bruit de craquement horrible et Irken s’empara de l’épée Gram.

- Ah ben quand même abrutis tu montres enfin ce que tu sais faire, maintenant bouge pas la peine de sous-estimer ce blondinet. Commenta l’épée d’Irken.

Un effroyable poisson verdâtre s’écoula alors de la lame et tomba au sol. La substance se mit alors à attaquer le métal, le sol fumait et se décomposait sous leurs yeux, formant des bulles infectes.
Dans un mouvement de folie Darken attrapa le coup de Seyhial. Ses mains tremblaient sur la peau de l’homme couverte de bandages, bandages auxquels il s’accrochait fermement. Dans le noir le plus total l’homme commença à faiblir, comme si son corps lui-même se décomposait sous la peur. Darken tenta de jeter un coup de poing à son adversaire mais celui-ci pu à peine lever la main que déjà il s’écroulait au sol comme un vulgaire tas de toiles. Une peur, une peur immense et grandissante l’envahit. Il se recroquevilla sur le sol rongé quand soudain, sous leurs pieds, il s’éroda et tomba en lambeau.
Irken et Gorgar profitèrent de cette échappatoire pour fuir vers leur monture.

-PRENEZ
hurla Zabriel à l’intention des passagers.

Il lança alors à Abricot Umia et Seyhial un étrange bâton de métal orné de rune.
Luna en avait toujours rêvé, et les voir enfin, ces Ailes des Alysées, et d’en posséder un quelle n’attendit pas son reste. Elle attrapa le bâton que tenait Seyhial entre ses mains le lui dérobant. Elle tourna rapidement sur lui-même le bâton faisant pivoter les parties pour les séparer. Le bâton s’ouvrit en deux. Luna se mit à courir, le contenu des ailes des Alysées s’échappa, entourant la jeune maman qui vit soudain les deux morceaux qu’elle tenait fermement dans ses mains se transformer en un petit planeur aux ailes magiques. Elle s’envola alors à la poursuite des deux cavaliers noirs et de leurs montures.


Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Luna :
560 PV
405 PV - 2 PV = 403 PV
160 PV - 60 PV = 100 PV
210 PV
Grogar :
Irken :
Darken :

215pv
281 PV
320 PV (Frayeur : 4 tours +
Cécité : 3 tours)

Revenir en haut Aller en bas
L'Oracle de Thoawin

avatar
Féminin
Messages : 2348

Feuille de personnage
Niveau:
Vie:
0/0  (0/0)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 2 Juin - 15:29

Le rp en cours !

Seyhial, Abricot et Umia obtiennent:
  • 1 Ailes des Alysées


Seyhial perd: (Volée par Luna)
  • 1 Ailes des Alysées


Luna obtient:
  • 1 Ailes des Alysées


Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com
Abricot

avatar
Masculin
Race : Oëna
Age : 19ans
Ville : Al'Winak
Ame : Faible
Messages : 1589

Feuille de personnage
Niveau: 50
Vie:
560/560  (560/560)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Jeu 2 Juin - 21:21
Encore et toujours de l'action, Abricot ne savait plus où donner de la tête. Pour résumer et remettre les choses en ordre : Umia savait très bien se défendre, elle maniait extrêmement bien l'épée ainsi et il s’agissait bien d'une Adonan. C'était une bonne chose sachant qu'il était Oëna. Cela lui rappela d'ailleurs son combat avec Nimm dans le lac...
-Nimm...Où es-tu donc ?
Le jeune homme se reprit et continua ses observations. Seyhial utilisa à son tour sa propre magie, sans utiliser aucune attaque directe, c'était très surprenant. Son sortilège frayeur et cécité firent des ravages sur Darken qui semblait paralyser. Abricot ne put s'empêcher de lancer un regard inquiet envers Seyhial. Il ressentait quelque chose de bizarre émanant de cet homme mais impossible de savoir ce que c'était. Inconsciemment, il percevait les émotions de Luna. C'était très confus puisque la seconde d'après, il vit Seyhial comme un homme courageux et brave...Il préféra détourner son regard, inutile d'attraper une migraine, après tout le combat n'était pas fini.
Se préparant à la contre-attaque, il fut de nouveau distrait par un nouvel élément. Une pointe de courage, des bruits et une sensation bien connue : Luna. En effet, la jeune fille fit une entrée remarquée dans le wagon, perçant de ses flèches et manipulant sa magie. Malheureusement, dans la confusion, l'épée d'Umia fut dérobée, et Grogar et Irken s'enfuirent sur leur monture. C'est à ce moment là que Zabriel montra le bout du nez. D'un geste, il leur lança une aile des alysées. Abricot n'avait aucune idée de l'utilisation de cet objet, ce n'est qu'en observant Luna qu'il comprit. D'un coup de vent, celle-ci s'envola à la poursuite des deux assaillants.
-Je suppose que tu vas t'occuper de cet homme, Seyhial.
N'attendant aucune réponse, Abricot déplia son mystérieux objet magique. De splendides ailes lumineuses apparurent et il fut immédiatement expulsé à l'extérieur du train. Cet objet était fantastique, l'Oëna pouvait voler. Malheureusement, il ne savait absolument pas comment diriger ce truc et après quelques loopings involontaires, il se prit une branche en volant trop bas. Une goutte de sang coula le long de son bras et il prit conscience que ce n'était pas le moment de faire l'imbécile. Redressant ses ailes d'un geste un peu incertain, il se dirigea vers Luna, Grogar et Irken.
Tout en volant, il repensait à l'étrange sensation qu'avait ressentie Luna en voyant Seyhial tout à l'heure. Une sensation de dégoût et de rejet alors qu'il perçait une étrange fascination pour lui, quelque chose n'allait pas, il allait falloir mettre tout ça au clair.
-Me voilà Luna ! Attention au rayon !
Peu après son avertissement, une lumière bleue émana de la main d'Abricot. De l'autre, il tenait toujours l'objet magique. Le puissant rayon bleu frappa la monture de Grogar car Il préférait laisser Irken à Umia puisqu'il avait son épée. Le chef perdit soudainement l'équilibre et tomba en direction de la forêt dans un hurlement d’effroi. D'un claquement de doigt de l'Oëna, une main aqueuse d'un mètre jaillit d'entre les arbres et attrapa Grogar au vol. Immobilisé dans les airs, il fut ensuite projeté sur le toit du wagon, par cette même main, où il s'écrasa.
-Un de moins ! Il ne devrait pas se relever si vite...
Cependant, il ne fit pas attention à Irken qui fonçait sur lui avec sa monture. Le vicieux barbare le percuta de plein fouet et Abricot perdit le contrôle de son objet. La chute libre lui sembla durer une éternité. Les ailes s'étaient repliées et il n'avait aucun moyen de ralentir sa chute. Dos au sol, il voyait qu'il s'éloignait de Luna à grande vitesse sans pouvoir rien faire. De longues secondes s'écoulèrent et le choc fut rude.
L'Oëna s'écrasa sur le toit du wagon dans un bruit sourd, à seulement quelques mètres de Grogar, toujours inconscient. La chute et le choc firent aussi perdre connaissance à Abricot qui n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Restait maintenant à savoir lequel des deux reprendrait conscience le premier...


Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Luna :
560-40 : 520 Pv
403 Pv
100 Pv
210 Pv
Grogar :
Irken :
Darken :

215-150 : 65 Pv
281 Pv
320 PV (Frayeur : 4 tours +
Cécité : 3 tours)

Revenir en haut Aller en bas
Umia Atsuo

avatar
Féminin
Race : Adonan
Age : 15
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 76

Feuille de personnage
Niveau: 9
Vie:
0/220  (0/220)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Dim 5 Juin - 19:23
Voyant comment avaient procédés Luna et Abricot pour mettre leurs Ailes des Alysées, je faisais de même. Tout comme Abricot, je dus faire attention à mes premiers coups d'ailes. je partais à gauche, puis à droite, et puis je tombais vers le sol, mangeant un peu de sable au passage -ce qui n'était pas de très bon goût je l'avoue-, et puis je montai en haut. Je pris quelques minutes avant de m'y habituer, et après, je volais au dessus des nuages, passait en travers, voulant prendre mes adversaires par surprise. Je vis Abricot en emmener un dans sa chute. Et Luna plus loin continuait à en poursuivre un. C'était lequel qui m'avait piqué mon épée déjà?! Rah, si je l'attrape... Il allait tâter de mes éclairs! AH oui, c'était celui qui se nommait Irken, et Luna lui volait toujours après. Un sourire un tantinet sadique apparut sur mes lèvres. Le combat continuait, et j'allais récupérer mon épée! Descendant droit sur lui, je l'attrapais par le peu de cheveux qu'il avait et le projeter contre le sol sableux. Plus loin, j'entendais des cris. Seyhial? Abricot? Il fallait que je me focalise sur MON combat. Et peut être celui de Luna, si elle s'y immisçait. Je pris un coup d'épée, mais pas de la mienne, qu'il tenait dans son autre main. C'était en voulant la récupérer, je n'avais pas fait attention et bam... Me relevant, je découvrais ma cuisse entaillée. Retenant un cri de douleur, j'entendis celui qui possédait alors mon épée parler. Mais j'étais ailleurs, et je préférais ne pas l'écouter.

- Espèce de bouse de Sangliers! Rends moi tout de suite ce qui ne t'appartient pas!

Préparant de l'électricité dans mes mains, je lui laissais voir mes yeux devenant petit à petit de la couleur de l'or, un or brillant et mielleux. Puis, courant vers lui à cloche pied presque, il évita ma première attaque, mais pas la deuxième. Mon poing s'enfonça dans son abdomen, le laissant se tordre de douleur, et mon deuxième point arriva dans sa figure. J'entendis le nez craqué. Lui avais-je cassé? Peu m'importait. Je profitais de ces quelques instants où il se relevait pour lui lancer la décharge électrique dans son corps. Derrière moi, j'entendais une paire d'aile se rapprocher.

Rapport de combat
Abricot :
Seyhial :
Umia :
Luna :
520 Pv
403 Pv
100 Pv - 60 Pv = 40 Pv
210 Pv
Grogar :
Irken :
Darken :

65 Pv
281 Pv - 10 - 14 = 257 Pv
320 PV (Frayeur : 4 tours +
Cécité : 3 tours)
Revenir en haut Aller en bas
http://laputa-on-sky.zikforum.com/
Seyhial

avatar
Masculin
Race : Celin
Ville : Gwalihar
Ame : Faible
Messages : 287

Feuille de personnage
Niveau: 32
Vie:
403/405  (403/405)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 10 Juin - 8:56
Seyhial s'avança vers le corps tremblant de Darken qui était tombé sous le train... Penché au dessus de son ennemi, Seyhial observa le corps du brigand secoué de sanglots et eût un rire narquois en voyant l'état dans lequel il se trouvait. C'était vraiment pitoyable, rien qu'à l'aide de son sey'al et d'un sort bon marché il avait mit hors d'état de nuire ce type. Sa puissance le surprenait parfois, mais là c'était tout de même un peu trop facile. A peine amusant. Pratiquement ennuyeux ! Il fallait ajouter du fun à cette situation ! Ça manquait cruellement de souffrance ! La douleur était le meilleur moyen de rendre amusant une situation ennuyeuse ! Ouais, la souffrance ça allait être parfait ! Et puis... pas de raison qu'il soit le seul à souffrir. Le Celin fit jaillir des chaînes de pierre du sol sous le train et ligota Darken en quelques secondes pour être certain qu'il ne serait pas tenté de riposter ou de fuir... Les choses allaient enfin devenir amusantes. Seyhial passa sa langue sur ses lèvres et se pencha pour ramasser l'épée du brigand.

- On va faire un jeu ! Le jeu de la torture ! Celui qui résiste le mieux à la douleur gagne ! Tu vas voir, je suis très doué pour ce genre d'exercices...


Seyhial passa alors lentement le tranchant de la lame de l'épée parlante sur la paume de sa main droite et un léger filet de sang noirâtre commença à couler de la plaie... Tenant le manche de l'épée dans la main gauche, Seyhial plaça sa main ensanglantée au dessus de la tête de Darken et laissa couler le sang dans sa bouche... Des gouttes noirâtres et dégageant une sorte de fumée verte nauséabonde tombèrent en goutte sur le visage du brigand et dans sa bouche, le faisant hurler de peur et de douleur. Ce liquide qui coulait dans les veines de Seyhial semblait corrosif et était très probablement toxique. En fait, ça n'avait plus grand chose à voir avec du sang, c'était plutôt une bouillie de liquide vital chargée de gaz divers et saturée de l'énergie du sey'al noir... Une saleté qu'il valait mieux éviter d'ingérer, contrairement à ce que faisait en cet instant, et contre son gré, le pauvre Darken. Quand le liquide pénétra sa bouche et qu'il l'avala malgré lui, il poussa un hurlement de souffrance qui déchira les oreilles de Seyhial et tout son corps fut pris de violentes convulsions. Le sang de sey'al avait un sacré effet... A vrai dire, même ce dernier ne s'attendait pas à ce que le résultat soit si violent. Finalement, les hurlements de ce type lui cassaient plus les oreilles qu'autre-chose. Autant le faire taire. Seyhial claque des doigts et des pieux de pierre jaillirent sous le corps de Darken, le transperçant de toute part... Aussitôt, les cris cessèrent.

- Oups... Je crois que je l'ai cassé. Qu'il est fragile.
Seyhial approcha alors la lame de l'épée qu'il s'était approprié de son visage, tout en montant dans le train. Quant à toi... Je crois qu'on va bien s'entendre tous les deux. Dit-moi, tu aimes le sang ? Celui de cet humain ne vaut surement pas le coup, mais j'ai entendu dire que des Aînés trainaient vers Yggdrasil... Et crois-moi, il n'y a pas meilleur breuvage dans ce monde ou dans un autre.

Rapport de combat
Abricot:
Seyhial:
Umia:
Luna:
520 PV
403 PV
40 PV
210 PV
Grogar:
Irken:
Darken:

65 PV
257 PV
320 - 234 = 86 PV (Frayeur : 3 tours + Cécité : 2 tours)
Revenir en haut Aller en bas
Luna

avatar
Féminin
Race : Oparia
Age : 20
Ville : Aerith
Ame : Faible
Messages : 117

Feuille de personnage
Niveau: 29
Vie:
220/290  (220/290)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 10 Juin - 14:32
Luna se dirigea droit vers Irken d’un mouvement subtile elle attacha le bâton à sa ceinture… ou Liam n’était plus. Elle se mit à la verticale et banda son arc, décochant une flèche dans le sternum d’Irken.
Le cavalier hurla de douleur et se laissa tomber, sa monture continuant son chemin vers l’horizon. Irken tomba en spirale vers le sol.
Luna reprit en main les « rênes » de ses ailes et poursuivant Irken dans sa chute plongea en piqué et récupéra les deux épées.
Elle se retourna et d’un geste vif lança son épée à Umia qui l’intercepta. Luna reprit le sens de sa chute et juste avant de toucher le sol elle se redressa et atterrit sur ses pieds dans un mouvement gracieux.
Ces ailes étaient un rêve éveillé, un frisson parcouru le dos de Luna quand celle-ci fit tourner le bâton dans le sens inverse et que les ailes se refermèrent.
Elle déposa le bâton dans son sac dimensionnel.
Irken était la, inconscient, sa chute avait été plus que puissante.

- Pfff fait confiance à une bande de roublard.
Cracha l’épée d’Irken.

Luna passa l’épée bavarde à sa ceinture.

- Hum bien roulée la poulette.

Luna claqua son bras contre l’épée pour la faire taire puis attrapa une corde attachée aux tentures du train et rapidement revient vers Irken pour l’attacher.
Ces voleurs ne méritaient probablement pas la mort même si un enfermement à vie à Gwalihar serait probablement pire encore. Mais des morts elle en avait suffisamment provoqué ou vécu autour d’elle.
C’est alors que Luna vit Grogar se relever lentement. Elle couru dans sa direction et avant même qu’il puisse se relever pointa son nez de l’épée démoniaque.
Grogar devait probablement connaitre la puissance de ses épées car il se refusa à bouger du moindre centimètre et ce laissa attacher sans opposer la moindre résistance.
Restait à trouver Darken et le plus vite sera le mieux car déjà elle cru entendre les pleurs de son nouveau-né. Pourvu qu’elle arrête le cavalier des ténèbres avant que quelqu’un ne trouve Liam, car elle finissait par ne plus avoir confiance en personne.

Rapport de combat
Abricot:
Seyhial:
Umia:
Luna:
520 PV
403 PV
40 PV
210 PV
Grogar:
Irken:
Darken:

Immbolisé
Immobilisé
320 - 234 = 86 PV (Frayeur : 3 tours + Cécité : 2 tours)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.thoawin.com/
PNJ

avatar
Messages : 83







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Ven 10 Juin - 19:14
Grogar et Irken avait l’air fin attaché comme deux saucissons dos à dos. La petite brunette au tempérament de feu se dirigea pour porter main forte à son ami blondinet qui gisait encore.

- Tout ça c’est de ta faute grogna Grogar. D’un geste brute et rapide il claqua sa tête contre celle de son acolyte dans son dos.
Les montures sombres avaient disparues dans l’immensité du ciel.

[…]
Un peu plus loin l’homme portant un chapeau noir semblait jubiler de son nouveau pouvoir tandis que ce pauvre Darken gisait là, rendant lentement ses derniers soupirs.
- Connard, lâcha l’épée à l’intention de Seyhial. T’es qui toi pour oser poser la main sur moi ?
Darken jeta un dernier regard de haine et de peur à Seyhial avant de laisser lentement ses paupières se fermer sur une douleur sans nom. La mort était sa seule délivrance.

[…]
Comme un éclair dans son être, Irken se mit à hurler.

-NANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN

Il se débâtait, mais c’était maintenant trop tard, son frère jumeau avant rejoins avant lui l’autre monde auquel il était destiné.
Grogar se tût, ne voulant pas relever la douleur de la situation.

[…]

Zabriel faisait les 100 pas autour de son train


- L’Odysée, l’Odysée, l’Odysée.
Répétait-il, la tête dans les mains, maudissant ces truands pour les dégâts qu’ils avaient commit à son magnifique train.

[…]
- Tu crois que c’est si facile que ça de s’approprier une arme comme moi ? M’arracher à mon propriétaire ? Aussi loque était-il je l’avais choisi et toi tu ne vaux même pas la peine que je m’adresse à toi.
Soudain dans l’air un horrible sifflement se fit entendre, les oiseaux et insectes présent sur la scène se mirent à fuir, les deux épées démoniaques entrèrent en résonance et vibraient dans un bruit effroyable. Il était devenu impossible de les tenir. Tout les gens présent durent se boucher les oreilles tant le son était aigus et douloureux. Soudain les deux épées s’envolèrent dans une ondulation puissante et se plantèrent dans le sol un peu plus loin.
Elles devinrent alors lentement une fumée verdâtre qui prit forme sous leurs yeux, une forme humaine vaporeuse, un homme et une femme dégoulinant d’une étrange substance corrosive qui désagrégeait le sol sous leurs pieds.


Rapport de combat
Abricot:
Seyhial:
Umia:
Luna:
520 PV (Assourdis)
403 PV (Assourdis)
40 PV (Assourdis)
210 PV (Assourdis)
Ifirkin:
Odrafen:
600 PV
600 PV

Revenir en haut Aller en bas
Abricot

avatar
Masculin
Race : Oëna
Age : 19ans
Ville : Al'Winak
Ame : Faible
Messages : 1589

Feuille de personnage
Niveau: 50
Vie:
560/560  (560/560)
Etat :







MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial] Dim 12 Juin - 17:07
Toujours inconscient sur le toit du wagon, Abricot eut une absence qui dura quelques minutes. Il entendait quelques mots par-ci, par-là, des combats, des chutes, de la magie. Tout cela se passait pourtant sous ses yeux mais il n'était, en aucun cas, capable de comprendre ce qu'il se passait. Cependant, il ressentait toujours la présence de Grogar à ses côtés, la chute l'avait gravement amoché pour le plus grand plaisir de l'Oëna.
Soudain, il ressentit la présence de Luna près de lui, venait-elle lui prêter main forte ? Non, elle s'occupa d'abord du chef de la bande et elle le laissait giser sur le toit. Bizarre, cela ne ressemblait pas vraiment à Luna. Quand il reprit ses esprits, il comprit alors ce qu'il se passait. Elle en avait profité pour attacher Grogar et se dirigeait à présent vers lui. S'aidant de la jeune femme, Abricot se releva avec peine. Il jeta un bref coup d’œil pour savoir où se trouvait Umia et Seyhial mais il ne vit que l'un d'entre eux.
Toujours aider de Luna, Abricot descendit du wagon en boitant légèrement, la chute avait été plutôt rude.

-Merci Luna...
Malheureusement, la pause fut de courte durée. Les épées, un peu trop loquaces au goût d'Abricot, se mirent à fusionner. Une puissante magie s'en dégagea suivie, d'une fumée verdâtre ainsi qu'un terrible sifflement. En quelques minutes seulement, les épées s'étaient changées en adversaire bien plus colossaux. Abricot se frotta les yeux pour être sûr que ce qu'il voyait n'était pas dû à sa chute récente...et bien non !
-Cela ne s'arrêtera donc jamais ? Je suppose qu'il faut leur botter les fesses pour qu'on puisse avancer ? J'ouvre les hostilités...
S’avançant vers leur deux adversaires du mieux qu'il put (il était légèrement confus), Abricot chargea sa magie. Il concentra du mieux qu'il put, ses deux attaques sur l'homme (que voulez-vous, galanterie oblige.) Un rayon bleu, concentration de l'énergie de l'Oëna, fendit l'air et percuta l'homme en plein ventre. Il n'esquiva pas, ce qui surprit Abricot, mais tant pis pour lui, le pire était à venir de toute façon. Un filet d'eau surgit du sol et glissa langoureusement vers la créature. Plus il avançait, plus il prenait de l'ampleur. Le filet se changea en ru, puis en rivière, puis en torrent. En seulement quelques secondes, l'homme se trouva face à une masse d'eau torrentielle qui le fit tomber à terre. L'eau le traina sur quelques mètres avant de disparaitre dans le sol.
Par réflexe, Abricot se mit dans une position de défense, attendant les représailles. Il en profita aussi pour se masser le crâne, ce foutu sifflement lui avait donné une migraine.


Rapport de combat
Abricot:
Seyhial:
Umia:
Luna:
520 PV (Assourdis)
403 PV (Assourdis)
40 PV (Assourdis)
210 PV (Assourdis)
Ifirkin:
Odrafen:
600
600 PV-150 : 450 PV


[Veuillez m'excuser pour les fautes et la petitesse de mon post, je suis légèrement fatigué aujourd'hui.]

Abricot, les épées n'ont pas fusionner mais sont entrée en résonance^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial]
Revenir en haut Aller en bas

Un départ raté [Umia, Abricot, Luna] [Feat Seyhial]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Thoawin :: Le monde de Thoawin :: ~ Les villes ~ :: Aerith :: La gare :: Le gichet-
Sauter vers:

Se rendre sur le portail TourDeJeuVoir les explications de cet anneau sur le site TourdeJeuVoir la liste des jeux de cet anneauPour avoir un jeu de cet anneau au hasardPour voir le jeu précédent de cet anneauPour voir le jeu suivant de cet anneau

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit